Fiche

Retour

Transformation d'un hangar à tabac

Langon -

Le plus CAUE

Cette réalisation fait partie de la sélection du Label Curiosité 2021, un prix grand public d'architecture décerné par 16 jurés ayant visité 5 bâtiments agricoles transformés en maison avant d'en débattre et d'élire leur favorite !

Programme

Transformation d'un hangar à tabac en maison d'habitation principale et secondaire, pour 2 ou 12 personnes

Concepteur(s)

Sylvie Bourgès, HB architecture (Etudes, sans suivi de chantier)

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Rénovation

Date de réalisation

2021

Surface

243 m²

Coûts

315.000€ HT ; soit 1296,29 €/m² HT

Crédits photos

©Sylvie Bourgès

Mots clés

boisréhabilitationhangarpierreséchoir

Sur la carte

Le bâtiment d’origine est une dépendance accolée à une maison familiale, un hangar à tabac fait de moellons  et de bardage bois qui servait de remise.



Le projet  : le transformer en maison pour accueillir les nouvelles générations d’une grande famille. Aujourd’hui il sert de maison de vacances mais le but est à terme de devenir une résidence principale.

Installé au    bord d’un chemin et entre les champs de maïs, le bâtiment était séparé en deux volumes  :

/ le vaste hangar à tabac, très haut de plafond, était recouvert d’un bardage bois percé de grandes ouvertures verticales de type « séchoir » fermées par des volets en bois.

/   un autre volume plus petit partiellement sur deux étages accueillait un atelier, des mangeoires et servait de remise.

Les deux ont été reliés dans le nouveau projet, ouverts entre la cuisine et le séjour au rez-de-chaussée et au niveau du couloir à l’étage  (voir    plans ci-dessous).





Avant - après les travaux ©CAUEGironde d'après ©Sylvie Bourgès






Plans ©CAUEGironde d'après ©Sylvie Bourgès architecte


Le séjour s’installe dans la partie du hangar à tabac, dont le bardage refait à neuf rappelle le passé agricole du lieu. La double hauteur est préservée sur une partie ainsi que toutes les ouvertures verticales de type séchoir à l’Est, permettant d’apporter de la lumière sans créer de surchauffe. La pièce est aussi ouverte au sud sur le jardin, comme la cuisine.

La plupart des ouvertures existantes ont été conservées. C’est le cas au Nord où on peut noter sur la façade peu percée la transformation d’une fenêtre en porte d’entrée. A l’étage sur ce côté les ouvertures marquées en plan n’ont pas été réalisées lors des travaux. En effet sur ce projet l’architecte a réalisé uniquement les plans, le reste a été effectué par les clients, ce qui peut expliquer les différences avec le rendu final.



Le site de l’agence …


CAUE Gironde

283 rue d’Ornano - 33000 Bordeaux
Tél. : 05 56 97 81 89
www.cauegironde.com